En ce dimanche 12 décembre 2021, les Grenat reçoivent le FC Bâle. Ce même club chouchou de la SFL et qui est censé représenter le football suisse à travers l’Europe. Certes, leur grande épopée en Ligue des Champions semble lointaine lorsque l’on voit leurs adversaires en Conférence League mais il n’empêche que Bâle permet à la Suisse d’engranger des points. Ce club reste donc un adversaire coriace qu’il ne faut jamais négliger. Mais rappelons que depuis la reprise, nous sommes sur 3 victoires d’affilées, 9 points sur 9 gagnés et nous avons enfin pris de la distance avec la zone relégable. Après les sauterelles, les pêcheurs et les oursons, le club préféré de ta Big Pharma préférée va-t-il être la prochaine victime du club du bout du lac ?

Dès le début du match les protégés d’Alain Geiger mettent le pied sur le jeu. Les Bâlois sont étouffés par le jeu mis en place. Et quel plaisir ! Voir Servette s’affirmer et poser son jeu et non subir est une réelle joie. Et c’est en toute logique que le Maestro Stevanovic va ouvrir le score dans ce stade privé de ses plus fervents supporters. Déviation de Rodellin, contrôle, crochet et grosse frappe qui vient se loger sous la barre. Un football qui régale, une équipe qui fait mal. Steva’ est clairement l’homme en forme du moment. Avec le retour du Cognat qui se veut très impactant sur le plan offensif, nous avons un jeu vraiment bien orchestré en attaque. La preuve, Steva’ s’est encore vu tirer au but mais il a fallu un arrêt magique de Lindner qui illustre parfaitement l’expression « une main de faire dans un gant de velours ». Malheureusement Bâle égalise via une nouvelle erreur de positionnement de Sasso. Erreurs bien trop récurrentes…

Ce duo Cognat-Stevanovic est un pur régal pour nous mais une vraie galère pour les défenseurs adverses. Combinaisons, techniques, dribbles, tirs et goals, ces deux-là savent tout faire. Xavi- Iniesta, Ronaldo – Benzema, Cortex – Minus… aucun de ces duos ne vaut NOTRE duo. Messieurs, restez à Genève le plus longtemps possible s’il-vous plaît. J’ai également beaucoup aimé Rodelin dans son rôle. Duels gagnés, passe décisive et bonne présence dans la zone bâloise, c’est exactement ce que j’attends de ce joueur. En espérant qu’il continue sur sa lancée.

Le point négatif car il en faut bien un, est notre manque de finition dans les moments « cruciaux ». En effet, nous aurions pu nous mettre à l’abri plusieurs fois mais pour monter d’un rang, il serait temps que ces occasions qui nous permettraient de crucifier nos adversaires finissent au fond. Et le fait que Bâle égalise à la 84ème vient appuyer mon idée.

Ce ne sont pas 2 points perdus mais un très bon point de gagné. 10 points sur 12 possibles, 0 défaite en 4 matchs, ces statistiques sont plutôt bonnes lorsque l’on voit les résultats que nous avions il y a deux mois. Voir cette équipe jouer ainsi est un véritable plaisir et malgré le froid qui s’abat sur le pays, j’ai eu plaisir à aller voir le match au Stade. Ce Servette là réchauffe le cœur.

Prochain match du côté de Lucerne. La décision de la SFL est bien triste et empêche un très beau déplacement de se faire… En espérant que 2022 soit plus clément avec nous et nous permet de nous déplacer à nouveau à travers toute la Suisse.

Allez Servette !

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR