Quoi de mieux qu’un petit match à Kriens, là où la place de leader a été acquise, pour se relancer ? 

Toutefois, ce déplacement s’annonçait particulièrement plus ardu au vu de la forme du club hôte (2 victoires depuis la reprise) et avec l’absence de Rouiller qui était suspendu. 

Le début de match confirmait cette crainte. Séverin est obligé de sortir sur blessure alors que l’horloge n’indique même pas 10 minutes de jeu et suite à un mauvais placement de Routis et un duel perdu par Iapichino, le meilleur buteur du championnat Siegrist écrase complètement sa frappe face à Jérémy Frick. Le tournant du match certainement, car par la suite Servette va mettre le pied sur le ballon mais sans avoir de grosses occasions (comme contre Wil me direz-vous ma bonne dame.)

C’est alors qu’un éclair de génie va changer le cours du match. Temps additionnel de la 1ère mi-temps, le ballon se trouve dans les pieds de Maccoppi, qui décale Iapichino qui allume un pétard dans la lucarne gauche. La recrue hivernale, qui était descendu d’un cran suite à la rentrée de Follonier, montre à Tribune Nord qu’il peut être utile sur un terrain.

Au retour des vestiaires, Kriens se procure tout de même une occasion, claquée brillamment en corner Frick. Jeremy qui réalisera (attention spoiler) son 3ème blanchissage depuis la reprise, montrant ainsi que notre mannequin Kiassumbua devra lui passer sur le corps pour être titulaire.

Une parade qui va amener le break pour Servette grâce à une jolie frappe de gaucher de Schalk à la 60e, se rattrapant de sa mauvaise prestation la semaine précédente. Ces deux buts montrent que nos joueurs écoutent et lisent nos articles, pour ainsi fermer nos bouches le match suivant.

L’autre fait important du match est le premier but de Cognat sous la tunique genevoise suite à un service de Stevanovic. Cette première réalisation est pleinement méritée, de part son excellent match que depuis le début de la saison.

La fin du match sera sans histoire et Servette retrouve des couleurs et relègue le Pêcheur Sport et Winterthur à 6 points. Les deux poursuivants s’affrontant lors de la prochaine ronde, les grenat pourront reprendre de l’avance à condition de sortir une grosse performance chez l’équipe en forme du moment Aarau vendredi soir !

Les notes

Frick : 6,5

Un Frick qui a plus de travail que contre Wil, et qui sors la bonne parade au bon moment, montrant qu’il est le dernier rempart le plus solide de Challenge League.

Sauthier : 6,5

Notre fidèle capitaine reste dans la constance, bon match et à l’origine du deuxième but.

Routis : 6

Deux erreurs qui auraient pu coûter cher mais sans conséquences, Chris semblait perturbé de l’absence de son compère habituel mais a tout de même bien fini le match.

Sarr : 7

La surprise du chef de Geiger et une très bonne surprise, tant sa prestation a été très bonne ! L’international comorien montre qu’il peut être plus qu’une simple solution de rechange et qu’il est devant Mfuyi dans la hiérarchie.

Severin : remplacé par Follonier (5,5)

Un Follonier qui malgré sa complicité avec Iapichino n’a pas été transcendant et tentait des centres à tout va.

Stevanovic : 6,5

Un bien meilleur match que le précédent pour Micha, à l’avant-dernière passe du 1er goal et un assist sur le 3ème.

Maccoppi : 6,5

Notre italien s’est rattrapé de son non-match contre Wil, avec une passe décisive notamment à son actif.

Cognat : 8

Homme du match sans aucune discussion. Une grosse présence à mi-terrain, une passe décisive, il est récompensé par son premier but de la saison. Il a prouvé hier soir que son match en demi-teinte contre Wil n’était qu’un accident.

Iapichino : 6,5

Le détonateur du succès servettien. Positionné ailier gauche au coup d’envoi, il retrouve sa position pour laquelle il a été engagé au bout de 8 minutes de jeu et a montré un tout autre visage que lors de ses premières sorties.

Wüthrich : 4

Décidément, les jours se suivent… et se ressemblent tous pour Sébastien. Enchaînant les prestations moyennes depuis des semaines, il confirme ce qui a été écrit la semaine dernière : un petit tour sur le banc des remplaçants devrait lui faire le plus grand bien.

Schalk : 7

Très bon match de notre numéro 13 (1 but et participant à l’action menant le goal numéro 3). Une finition et un altruisme qui lui ont permis de faire de meilleures choses que contre Wil.

Kriens – Servette 0-3 (0-1)

Kleinfeld, 1300 spectateurs. 

Arbitre : M. Wolfensberger. 

Buts : 45e Iapichino 0-1; 60e Schalk 0-2; 69e Cognat 0-3. 

Kriens : Enzler; Fäh, Elvedi, Berisha; Urtic (46e Dzonlagic), Wiget (79e Cirelli), Sadrijaj, Selmani (54e Sukacev), Costa; Siegrist, Chihadeh. 

Servette : Frick; Sauthier, Sarr, Routis, Séverin (8e Follonier); Stevanovic (90e Duah), Maccoppi, Cognat, Iapichino; Wüthrich (77e Imeri); Schalk (70e Chagas). 

Avertissements: 53e Wüthrich (antijeu), 92e Frick (réclamation). 

Notes : Servette sans Rouiller, suspendu. Sans Kone, Lang et Busset, blessés.

Appelez-nous