En ce dernier dimanche de vacances, Servette se déplace du côté du Letzigrund pour tenter de réaliser le bilan parfait sur une seule et même saison face à une seule équipe. C’est face au FC Zürich que les hommes d’Alain Geiger auront l’occasion d’accomplir cette prouesse à 16h00 ce 11 avril.

Un (énième) marathon

C’est désormais une habitude en cette année 2020-2021 : le Servette va devoir pour la troisième fois se coltiner un enchaînement de rencontres, cette fois-ci cela ne sera pas dû au Covid-19 mais à la Coupe de Suisse que les Grenat ont enfin lancé ce mercredi à Vevey. On ne reviendra pas sur cette qualification (on en a déjà assez parlé n’est-ce pas ?) mais elle permet aux Servettiens d’être de nouveau sur le pont mercredi à Kriens pour les quarts. Néanmoins, avant cette échéance au Kleinfeld, il y a une rencontre à disputer ce dimanche au bord de la Limmat face à des Zurichois contre qui les Genevois restent sur trois succès consécutifs dont celui du 20 décembre dernier sur la plus petite des marques (1-0) grâce à une réalisation de Timothé Cognat dans les derniers instants de la partie. En plus d’être la victime préférée du dauphin de Young Boys, le FCZ a eu la bonne idée de relancer Servette car à chaque affrontement entre Züri et Grenat, les coéquipiers de Jérémy Frick restaient sur un match (ou plusieurs) sans victoire. Bis repetita ce week-end ?

Un Limmat Club à la peine

7 mars 2021 : c’est la date du dernier succès des Zurichois en championnat à Lugano (1-0) par l’intermédiaire de Schönbächler. Depuis, les hommes de Massimo Rizzo restent sur deux résultats nuls et une lourde déroute face au futur champion bernois (4-0). Malgré ces résultats en dent de scie, le club du Président Canepa ne se situe qu’à quatre unités du SFC mais par ailleurs reste à portée du barragiste vaduzien (quatre points d’avance). C’est donc une partie capitale que disputera le club de la capitale économique helvétique qui sera privé de l’ancien servettien Doumbia et Rohner, tous deux suspendus, ainsi que de Khelifi et Sobiech qui eux sont à l’infirmerie. Toutefois, Zurich pourra compter sur Dzemaili qui malgré un retour très mitigé (4 rencontres disputées sur 11) reste un danger par son expérience et son talent, preuve en est avec ses deux assists délivrés depuis sa signature qui ont permis à son équipe de l’emporter à Bâle (1-4) puis à Saint-Gall (2-3). Gare donc à l’homme aux 69 sélections avec la Nati.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR