La nouvelle a été officialisée ce midi : la quatrième place est désormais qualificative pour l’Europa League et ce peu importe le vainqueur de la Coupe de Suisse. Cette information tombe à pic à 24 heures du match pour cette place au pied du podium entre Zurichois et Servettiens qui seront face à face ce samedi à 20h30 sur la pelouse du Letzigrund pour le début d’un match à trois avec le FC Lucerne.

Le point obtenu (1-1) face aux Young Boys permet aux Grenat d’être encore la seule équipe à ne pas avoir concédé une défaite depuis la reprise mi-juin. Néanmoins, les genevois ne l’ont pas emporté durant cette période et ont vu les bâlois prendre une petite avance de cinq points, tandis que les zurichois et les lucernois sont revenus à trois unités de nos servettiens. Ce sont justement les joueurs du bord de la Limmat qui vont s’opposer à ceux du bord du Lac de Genève en ce jour de fête nationale américaine pour une rencontre qui lancerait le sprint final pour la médaille en chocolat du championnat de Super League. On se souvient de la dernière venue de Servette au Letzi en décembre avec le fameux triplé de Park puis la dernière confrontation entre les deux équipes remportée par Servette grâce notamment à un triplé de Koro Koné.

On dit du FC Zurich que cette équipe est en mode montagnes russes, capable du meilleur comme du pire. On a pu le constater lors de cette reprise post-COVID avec deux victoires dont une sur la marque de 4-0 sur la pelouse du leader saint-gallois mais s’est incliné sur la pelouse du Wankdorf ainsi que celle de l’ex-lanterne rouge thounoise 3-2 après un début de match catastrophique (3-0 pour Thoune après 20 minutes de jeu). Depuis la reprise, Ludovic Magnin a vu la renaissance de Benjamin Kololli, auteur de ses trois premiers buts et trois assists de la saison depuis la reprise. On pourra aussi citer comme danger Aiyegun Tosin qui a aussi inscrit trois goals dont un doublé au kybunpark et les coéquipiers de Joël Kiassumbua, qui devrait pour la première fois cette saison être titulaire en championnat, devront aussi se méfier de Blaz Kramer et Marco Schönbächler, auteurs respectivement de huit et sept buts cette saison en championnat.

Rédigé par Alexandre Rossignol

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR