Ce match en retard du premier tour entre le club genevois et zurichois s’annonce déjà passionnant. Après une lutte acharnée durant la précédente saison puis une finale qui décida de sacrer le FC Zürich Frauen championnes de Suisse, le compte à rebours est déjà remis à zéro. Ce samedi 10 septembre à 19 heures c’est donc l’occasion pour les deux clubs de relancer cette lutte à la première place.

Un début de saison aux antipodes

Les deux clubs ont subi la fin de saison de manière bien différente pour cette première finale des play-offs. Alors que dans le camp zurichois, on fêtait un 23 ème titre consécutif après celui de 2019 et une fin de carrière en apothéose pour Martina Moser, dans le camp genevois il fallut sécher ces larmes et ainsi se remettre en avant puisqu’une série de qualification pointait déjà le bout de son nez pour la Champions League. Malheureusement, le mauvais sort s’acharna sur des Grenat qui vécurent une nouvelle désillusion en s’inclinant sur le maigre score de 1 but à 0 face aux troisièmes de première division française, le Paris FC. L’honneur sera sauvé trois jours plus tard en faisant chuter l’hôte du tournoi, le Glasgow City LFC (1-0). Les nouvelles championnes nationales, elles, mirent sur la touche le KI Klasvik, club des Îles Féroé (6-0) puis l’équipe locale d’Apollon FC Ladies de Limassol (1-0), ces deux résultats leur permettent d’accéder au deuxième et dernier tour de qualification lors duquel elles feront face aux championnes de Bosnie-Herzégovine, le SFK 2000 Sarajevo. Une trajectoire relativement différente entre les deux clubs qui s’affrontèrent à distance la saison passée.

Lors du deuxième tour de l’Axa Women’s Super League, le Servette FC Chênois Féminin montra un tout autre visage en imposant déjà sa volonté de récupérer ce qui leur est dû. Les Genevoises ont démontré leur rôle de favorites en disposant facilement et de la plus belle des manières du second club romand du championnat, Yverdon. Monica Mendes, la nouvelle capitaine des Grenat, a marqué son premier but de la saison peu après le coup d’envoi, Laura Tufo a porté l’avance à 2 :0 d’un joli tir direct au but. Maria Korhonen, Sandrine Mauron, Alice Berti et Malena Ortiz Cruz se sont chargées de marquer les autres buts. Yverdon ne s’est pas trop mal débrouillé, cherchant sans cesse des solutions au stade de la Fontenette et s’organisant défensivement en conséquence mais la chance n’a pas souri aux Vaudoises et c’est bien Servette qui à la fin sort gagnant (6-0). Le nouveau venu de l’AWSL, Rapperswil, a rencontré Zurich et n’a pas eu beaucoup de chance contre le champion de l’année dernière. Lors de son premier match de la saison, le champion en titre a littéralement écrasé son adversaire. La nouvelle venue Irina Pando a ouvert le score avec un but de la tête à la 8e minute, suivi de six autres buts (2x Seraina Piubel, 2x Naomi Mégroz, Viktoria Pinther et Fabienne Humm) sans que les visiteuses ne contre-attaquent. Zurich a fêté sa première victoire en fanfare 7:0 devant son public.

Suite à la fin de carrière de trois joueuses (Lagonia, Maendly et Soulard), l’effectif du coach Éric Séverac se peaufina avec l’arrivée de pas moins de huit nouvelles joueuses dont l’internationale helvétique Sandrine Mauron qui arrive de l’Eintracht Frankfurt. Il faut aussi compter sur le départ de Jade Boho qui a rejoint Alhama CF, club espagnol, ainsi que le départ en prêt d’Ilona Guede Redondo au Real Club Cacareno qui évolue en D2 espagnole et d’Alyssa Grivaz également en prêt du côté du FC Sion. Le FC Zürich Frauen a pour sa part vécu un chamboulement autant dans les arrivées que dans les départs. Neuf nouvelles joueuses sont également présentes dans l’effectif zurichois dont l’internationale suisse Irina Pando qui évoluait auprès de notre ancienne joueuse Amira Arfaoui au Bayer Leverkusen. Côté départ, l’entraîneuse Inka Grings doit compter sans dix de ses anciennes joueuses dont quatre ont pris leur retraite.

Ce match est donc l’occasion aux deux équipes de pouvoir faire comprendre à l’autre leur envie de soulever le trophée et leur supériorité.

Photo: Adrien Schweizer

Servettiens.ch

FREE
VIEW