Pendant que les garçons roulaient sur l’équipe des pleureuses bâloises, les filles ont pris la route durant trois heures direction le Heerenschürli en banlieue zurichoise pour affronter le mastodonte de LNA qui voulait reprendre son trône dont les servettiennes en sont les propriétaires depuis trois mois. Toujours privées d’Amandine Soulard, le Servette Chênois voit aussi sa vice-capitaine Caroline Abbé et ex-joueuse du FCZ déclarer forfait avant le début de la partie.

Les leaders déstabilisées ? Absolument pas ! Elles semblent galvanisées en début de rencontre comme le montre cette action partie d’une touche avec Maendly qui, sur son côté gauche, trouve Maeva Sarrasin qui reprend de volée dans la lucarne gauche pour ouvrir le score. Même pas le temps de digérer cette ouverture de la marque que Servette double la mise avec les deux mêmes protagonistes avec une inversion des rôles, Maendly trouvant la même lucarne que le 0-1. Décidément, ce match commence à 2000 à l’heure car Zürich est proche de réduire le score à la dixième minute mais Thalmann détourne en corner. Nous venons à peine de franchir le quart d’heure de jeu quand la capitaine servettienne déborde encore et adresse un bon ballon pour Paula Serrano qui ne se fait pas prier pour ajuster Livia Peng. 3-0 après 16 minutes, on ne pouvait rêver mieux ! Le quatrième sera proche mais Sarrasin rate le doublé d’un rien. L’internationale zurichoise et capitaine Fabienne Humm ratera aussi une balle de but devant Thalmann qui se montre impeccable en ce début de rencontre. Toutefois, les genevoises vont encore connaître un nouveau coup dur avec la perte de Maeva sur blessure peu avant la 40e minute. Puis ce qui devait arriver arriva : suite à un solo côté droit, Dubs hérite du cuir pour réduire la marque et ainsi mettre fin mettre fin à l’invincibilité de la défense Grenat qui durait depuis le 12 octobre dernier.

C’est un nouveau match qui débute en deuxième période avec un rythme disputé et un climat plus tendu avec un FCZ qui a pris le dessus et un SFCCF qui semble vouloir accepter sa domination. L’équipe à domicile n’obtient que de trop légères occasions mais restent proches de réduire le score. On pense que cela va se produire mais alors qu’on joue la 68e, la nouvelle entrante Léonie Fleury intercepte un ballon suite à une mauvaise passe de l’arrière-garde du club de la Limmat, part seule au but puis ajuste Livia Peng d’un superbe lob de 25 mètres. Explosion de joie à la hauteur de l’importance de ce 4e goal inscrit, qui va garantir une fin de match paisible. Du côté des doubles championnes en titre, malgré ce coup de massue, on n’abdique pas et on cherche à éviter la déroute. Mais ni Humm, ni Stierli et Moser n’inquièteront réellement Thalmann. Ce sont même les visiteuses qui vont être proches de la manita mais Peng détourne fort bien une belle frappe de Sandy Mändly. Ce ne sera que partie remise, avec encore à la conclusion Léonie Fleury qui profite d’une mauvaise relance de la gardienne de Zurich pour aller inscrire le cinquième. Un score de 1-5 qui montre l’efficacité des genevoise qui s’envolent au classement et qui n’auront pas à se soucier de la rencontre en retard entre zurichoises et bâloises pour savoir si elles resteront en tête ou non.

FC Zürich Frauen – Servette FC Chênois Féminin 1-5 (1-3)

Heerenschürli. Arbitre : M. Ibraimi Egzon

But : 6e Sarrasin 0-1, 8e Maendly 0-2, 16e Serrano 0-3, 42e Dubs 1-3, 68e Fleury 1-4, 90e Fleury 1-5.

FC Zürich Frauen : Peng; Baumann, Lempérière, Fischer, Stierli; Moser, Zehnder, Piubel; Zogg (80e Deplazes), Humm (cap.), Dubs (70e Andrade). Entraîneur : Ivan Dal Santo.

Servette FCCF : Thalmann; Di Pasquale, Felber, Spälti; Chircop (89e Tufo), Serrano, Gillioz, Maendly, Duclos (65e Fleury); Sarrasin (cap.) (39e Jakupi), Lagonia. Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissement : 56e Duclos, 58e Dal Santo, 85e Humm, 86e Chircop, 91e Tufo.

Les buts de la rencontre

Alexandre Rossignol

Crédits photo : Servette FCCF

Suivez-nous

nous joindre

079 532 22 66

webmaster@servettiens.ch

Contactez-nous

10 + 3 =

2019 © Servettiens.ch, tous droits réservés