Après de longues semaines d’incertitudes et d’attentes, les Servettiens prennent enfin la direction du stade veveysan de Copet afin d’y affronter l’équipe locale ce mercredi 7 Avril à 18 heures dans le cadre des huitièmes de finale. Une simple formalité ou un match piège ?

Garder la confiance

Seulement trois jours après avoir obtenu le nul face au FC Lugano, les deux clubs s’en vont jouer leur chance en Coupe de Suisse. Alors que Lugano se déplacera à Monthey, fief valaisan, qui évolue en 2e Ligue Inter, les Grenat iront affronter un pensionnaire de la Riviera vaudoise, évoluant en 1ère Ligue, le FC Vevey-United. Sur le papier, le club grenat est plus que favori, surtout lorsque l’on sait que les championnats amateurs sont à l’arrêt depuis le 24 octobre et que le club vaudois n’a pu reprendre les entraînements en groupe que récemment afin de préparer de manière optimale cette confrontation. Le Servette FC avait déjà affronté la saison dernière Echallens au premier tour et qui joue dans la même division. Cela avait clairement tourné en faveur des visiteurs avec un score sec de 0-6. Ce match peut alors être l’occasion pour Servette de garder la confiance et pourquoi ne pas faire une excellente saison avec une belle deuxième place et un parcours en Coupe de Suisse. En effet, le parcours commence gentiment à se tracer pour les Genevois qui affronteraient en cas de victoire mercredi le SC Kriens, 9ème de Challenge League, lors du prochain tour. De plus, cette rencontre peut aussi permettre de faire tourner un effectif grenat qui doit gérer six matchs lors du mois d’avril et ainsi faire jouer de jeunes joueurs ou ceux en manque de temps de jeu. Cependant, il ne faudra pas trop arriver confiant car les Veveysans joueront crânement leur chance car les victoires du petit Poucet existent bien et ce n’est pas la victoire du Canet RFC sur Marseille qui me contredira.

Le Petit Poucet                                                                  

Vevey n’a joué qu’un maigre total de dix matchs en 1ère Ligue et évolue actuellement à la dixième place, ils ne comptent d’ailleurs que 4 victoires pour six défaites. Un championnat qui compte par exemple Lancy, Meyrin ou l’Olympique de Genève. Au sein d’une ligue amatrice à l’arrêt, cette confrontation est donc une bouchée d’air frais pour le FC Vevey United. Le club s’est qualifié pour les huitièmes de finale après avoir signé l’exploit d’éliminer le FC Köniz (3-0), pensionnaire de Promotion League, au tour précédent. Ce qui devait être une fête pour Christophe Caschili, coach veveysan, et son équipe sera malheureusement bien terne suite aux conditions sanitaires actuelles en vigueur et la rencontre sera alors à huis-clos. Afin de remédier à ce manque flagrant de revenus, le public peut malgré tout acheter des billets virtuels au prix de 15.- et reçoit en contrepartie pour sa générosité un goodies souvenir. Le club fondé en 1898 n’a jamais joué les premiers rôles en Suisse bien qu’ils aient remporté en 1981 la Ligue Nationale B, ce qui leur permit d’évoluer pendant six saisons consécutives en LNA soit jusqu’en 1987. Depuis, ils oscillent entre le troisième et cinquième échelon national. Pour la petite histoire, le vestiaire veveysan a connu comme joueur un certain Jean-Claude Schindelholz qui évolua entre 1963 et 1971 au Servette FC avec qui il remportera la coupe de Suisse en 1971, avant de porter leur maillot de 71 à 73.

Souvenirs, souvenirs…

La dernière rencontre entre les deux formations remonte au 11 Janvier 2019 lors du premier amical de l’année. Avec 17 joueurs dont 3 jeunes de l’académie (Vouilloz, Holcbecher et Strohbach) le Servette FC a complètement dominé cette rencontre. Antunes ouvrit le score sur un coup-franc de Stevanovic et s’en suivit rapidement une petite frayeur avec l’égalisation des locaux. A la 38ème minute, Schalk redonnait l’avantage à son club en profitant d’une erreur défensive adverse, puis sur un centre parfait de Stevanovic se payait le luxe d’inscrire un doublé. La deuxième mi-temps offra du temps de jeu à plusieurs joueurs dont Kwadwo Duah qui inscrivit son premier but sous les couleurs grenat, lui qui évolue désormais du côté des Brodeurs. Score final 4-1 pour le SFC, saison qui verra par ailleurs la consécration pour tout le peuple genevois avec une promotion en Super League juste devant Aarau et le Lausanne-Sport.

Pour compléter notre article, nous avons pu nous entretenir avec William Von Stockalper, président du FC Vevey-United

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR