Quelques jours après une élimination au bout d’un match sous haute-tension en Coupe d’Europe, le Servette FC se déplace sur le terrain du FC Lucerne pour le compte de la 28e journée du championnat, ce dimanche à 16h30.

Jeudi soir, le parcours de Servette en compétition européenne s’est achevé en séance de tirs au but contre Viktoria Plzen, malgré une performance qui le positionne parmi les meilleures équipes de son histoire, à la hauteur de leurs quarts de finale historiques.

Le gardien de Plzen a brillamment sauvé des tirs décisifs de Stevanovic et Antunes, jouant un rôle clé dans l’élimination de Servette. Cette campagne est notable pour le club genevois, soulignant son potentiel à se créer de nouveaux de grands souvenirs européens. Servette sort de cette confrontation avec des leçons précieuses et la reconnaissance d’une évolution significative au niveau européen. 

Toujours dans la course au national

Cette élimination n’est peut-être pas un si mauvais signe que cela. Il paraissait évident qu’aller au bout de cette compétition serait difficile, voire impossible, en connaissant les autres équipes encore en lice (LOSC, Aston Villa, …). Désormais, les hommes de René Weiler peuvent se concentrer sur les compétitions nationales : le championnat et la coupe. 

Le retour sur la scène nationale se passera à Lucerne. Fort d’un effectif complet pour le déplacement, les Grenats se présente revanchard face à une équipe médiocre du championnat Suisse. Les Servettiens pourront également capitaliser sur deux joueurs qui ont reçu de grandes nouvelles : Kutesa et Magnin, respectivement sélectionnés avec l’équipe A et les M21 de la Nati. Il y a fort à parier que le premier cité veuille marquer le coup en aux yeux de Murat Yakin s’offrant un grand match pour sa première sélection.

Une victoire ce dimanche est essentielle pour continuer à rêver d’un éventuel titre en championnat et maintenir la pression sur le champion sortant, Young Boys.

Un FC Lucerne pas au mieux

Le club lucernois peine en cette saison, et encore plus en 2024. Le bilan est plus que mitigé (4 victoires pour 5 défaites) et l’équipe semble être en panne d’idées et d’énergie. Si l’issue des matchs finit rarement dans le même sens, le contenu est souvent similaire : on s’ennuie quand Lucerne joue. Ils peinent à marquer et sont plutôt solide défensivement.

Engouffré dans le ventre mou du championnat, l’équipe peut cependant encore faire basculer sa saison, dans le haut comme le bas de tableau. Aucune tête ne semble dépasser cette équipe, si ce n’est Max Meyer, l’ancien international allemand. Plutôt bon cette saison (7 goals), il est dans la même dynamique que son équipe, il régresse. Titulaire indiscutable, il a été mis sur le banc la semaine dernière à l’occasion de la défaite contre la lanterne rouge, le SLO (2-1).

À l’image de sa star, Lucerne est capable de sortir de grands matchs, et de poser problèmes à n’importe quelle équipe du championnat. Il s’agira donc d’être concentré du début à la fin pour le Servette FC, pour éviter toute déconvenue. Prudence, mais confiance donc…

Le Servette FC pourra-t-il se relancer suite à son élimination en Europe ? Ensuite, Lucerne pourra-t-il démontrer de la personnalité et de la motivation ? Finalement, Kutesa marquera-t-il le coup pour célébrer sa première séléction avec l’équipe de Suisse ? Réponse ce dimanche à 16 :30 à Lucerne…

Photo de couverture : Arthur Miffon (@arthur_miffon)