Le Servette FC entreprend un voyage périlleux ce samedi du côté de la Swissporarena pour affronter le club lucernois sur le coup des 19 heures. Ce sont des Grenat gonflés à bloc de leur victoire obtenue le week-end passé qui sont prêts à en découdre.

La rencontre :

Inutile de revenir sur cette brillante victoire obtenue le 3 novembre face aux Young Boys. En effet, les servettiens viennent de faire chuter pour la première fois de la saison le champion de Suisse en titre. Hormis la défaite en Europa League sur la pelouse du FC Porto (1-2), les jaunes et noirs ne s’étaient plus avoués vaincus depuis le 22 Mai et une défaite à Saint-Gall sur le score de 4 buts à 1, ce qui constitue un véritable exploit d’autant plus venant du néo-promu et non d’une équipe comme Bâle. Le score est tout aussi impressionnant, puisqu’il faut remonter au 26 mai pour revoir le Servette FC avec une telle armada offensive à domicile, en effet les Grenat avaient déroulés en inscrivant 4 buts au gardien du SC Kriens. Les Servettiens ont le moral à nouveau gonflé, les sourires sur les visages des joueurs ce mercredi à Balexert peuvent le confirmer. Toutefois, les joueurs d’Alain Geiger ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers et ont un résultat à aller chercher du côté de Lucerne afin de montrer que le dernier résultat n’est pas qu’un simple coup d’éclat.D’autant plus que l’équipe part avec un avantage psychologique suite au résultat du match aller lorsque Servette avait décroché sa première victoire de la saison (1-0). Les Genevois pourraient réaliser une première en cas de victoire en Suisse Centrale : en effet, elle pourrait enchaîner deux victoires consécutives et peut-être entamer une série positive après celle négative qui aura été beaucoup trop longue à notre goût.

L’adversaire :

Du côté des Lucernois, on commence gentiment à entrer dans le dur. Après une victoire obtenue il y a de cela deux semaines face au FC Sion (3-1), les bleus et blancs se sont inclinés à deux reprises à la Maladière d’abord (0-2) puis lors de la réception de Lugano (1-2), deux formations se situant juste derrière les hommes d’Häberli. Les Lucernois occupent actuellement la 7ème place, juste derrière le Servette FC mais avec un nombre de points identique. Alors que le peuple grenat critiquait la qualité offensive servettienne, ceux-ci peuvent se targuer de marquer plus de buts que leur adversaire du jour. Avec seulement 13 pions inscrits en 13 matchs, la troisième plus mauvaise attaque du championnat peut au moins se contenter d’une défense plutôt efficace (16 buts encaissés). Le match s’annonce donc très serré, les deux équipes ayant la chance de compter sur d’excellents défenseurs et derniers remparts. Les Lucernois sont des habitués de la Super League puisqu’ils viennent de commencer leur 13ème saison de suite dans la plus haute ligue du pays. Dès lors, ils ont réussis à s’y installer durablement en prenant la deuxième place lors de la saison 2011-2012 puis la troisième en 2016 et 2018. La saison passée, ils ont réussis à se placer en 5ème position pourtant à égalité avec Lugano (3) ; Thoune (4) et Saint-Gall (6). Ce rang leur a permis de disputer le deuxième tour de qualification pour l’Europa League face au club féroïen du Ki Klasvik sur le score total de 2-0. Lors du 3ème tour, ils s’inclineront lourdement face à l’Espanyol de Barcelone (0-6 score final). Comme lors de chaque qualification européenne, le FC Lucerne a pris l’habitude de flinguer l’indice UEFA de la Suisse. Les lucernois, contrairement aux visiteurs, sont encore en lice en Coupe de Suisse en ayant disposé de GCZ 1-0 et s’apprêtent à recevoir le club de la fausse capitale pour les quarts.

Le dernier match :

Le dernier déplacement en terre lucernoise remonte au 9 mars 2013. Un Servette en difficulté s’en allait affronter un FCL qui luttait également pour sa survie.

Le SFC se retrouve directement en difficulté en étant mené au score après un débordement de Winter dont le centre a trouvé Muntwiler à la 26ème. Servette a eu la bonne idée de recoller immédiatement (29ème) grâce à un Goran Karanovic qui semble retrouver les sensations lui ayant permis de frapper huit fois la saison précédente et autant lors de celle d’avant, en Challenge League.

Lucerne a dominé les débats après la pause, se créant plusieurs occasions dangereuses mais étant souvent contrarié par Barroca sur sa ligne. Rangelov a même touché la transversale de la tête à la 50e. Le SFC avait lui aussi heurté les montants, sur une tête de… Karanovic à la 13e. C’est donc sur un score de parité et devant 10’827 spectateurs que la rencontre s’achève.

Article écrit par Marc Schweizer.

Appelez-nous