Les Grenats n’arrivent toujours pas à passer l’épaule sur leurs adversaires depuis la reprise du championnat. 2 matchs nuls, à chaque fois sur un score de 1 partout, font avancer les Servettiens de manière très douce. Ce samedi 27 Juin à 18 heures 15, la troupe emmenée par Alain Geiger, qui sera privé de Sauthier et Tasar (suspendus) essaiera de prendre l’ascendant afin de recoller au FC Bâle.

Fabio Celestini et son équipe ont commencé la « nouvelle » saison de splendide manière en prenant le pas sur le FC Bâle à domicile. Francesco Margiotta ouvrit la marque pour l’équipe locale dès la 23ème minute avant que Blessing Eleke consolide l’avantage des Lucernois à la 81ème. Le Bâlois Arthur Cabral tenta de finir sur un match endiablé en réduisant la marque à 4 minutes du temps réglementaire mais sans réussir à ramener un point. Trois jours plus tard, ils ne parvinrent pas à continuer sur leur lancée en s’inclinant du côté du Cornaredo sur le score de 2 à 0. En fin de match, les Bianconeri (80ème et 88ème) scorèrent à deux reprises afin de s’emparer des trois points. Suite à la victoire du week-end passé, les Lucernois occupent la 5ème place et ne comptent qu’un léger retard de 5 points qui pourrait bien se réduire en cas de nouvel arrêt pour le club du bout du Lac de Genève. Pour la rencontre de samedi, l’entraîneur Fabio Celestini ne pourra pas compter sur son latéral Christian Schwegler et son milieu de terrain Tsiy Ndenge, tous deux victimes d’une déchirure du ligament interne au genou. Cependant, il pourra compter sur son joueur porte-bonheur l’attaquant italien Francesco Margiotta, seul joueur à avoir participé aux 25 rencontres de Super League, ce qui lui permet également de pouvoir soigner ses stats avec 7 buts et 7 assists, soit un but ou un assist toutes les 115 minutes, ce qui en fait le meilleur buteur et passeur du club Lucernois.

Les deux clubs ont une relation récente assez spéciale en Coupe de Suisse. On se rappelle sans nul doute le 16ème de finale du 15 septembre 2018. Les Grenat, alors en Challenge League, recevaient l’équipe Lucernoise, pensionnaire de Super League. Après avoir mené à deux reprises, les Genevois finirent par s’incliner 5-4 aux tirs au but, le score était de 3-3 après 120 minutes. C’était Alexis Antunes, en grand héros, qui arrachait l’égalisation à la 117ème minute sur une splendide course, avant que le sort ne s’acharne sur lui. Les ratés de Follonier, prêté par Lucerne, et Antunes ont sonné le glas des espoirs genevois. Un match des plus rageant surtout lorsque l’on sait que les genevois avaient joués un match d’exception faisant voler en éclat la division d’écart. Une année auparavant, les Bleu et blanc avaient déjà joué le sale coup au club genevois en s’imposant sur le score de 0-1. Malgré une plutôt bonne prestation, Meho Kodro et sa troupe se sont vu volés une faute dans la surface sur Willie en toute fin de match (93’), qui pouvait très clairement avoir le poids d’un penalty, sauf pour l’arbitre M. Fedayi San.

On pourrait aussi garder en tête celle de 2015 (2-5), cette fois-ci le Servette FC évoluait en Promotion League. Les Lucernois ont toujours su barrer la route à notre chère équipe servettienne, cependant, alors que la Coupe nous porte malheur, les Grenat restent sur deux victoires dont une du côté de la Swissporarena en novembre dernier (1-2). La dernière victoire pour les Lucernois sur leurs terres remonte au 21 Avril 2012 (3-1), où évoluait encore à cette époque un certain Christopher Routis aux côtés de Roderick Miranda. Concernant l’équipe locale, on pouvait déjà compter dans les cages David Zibung, le portier de 36 ans, qui est d’ailleurs toujours resté fidèle à ces couleurs depuis sa promotion en équipe première depuis les U21 en Juillet 2003.

Rédigé par Marc Schweizer

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR