Attendues au tournant (et par les téléspectateurs suisses par la même occasion) suite à leur défaite à Zürich, les joueuses d’Eric Sévérac se devaient de montrer leur statut de meilleure équipe du pays depuis une année sous peine de voir leurs adversaires du soir revenir sur leurs talons. Au coup de sifflet final, on peut dire que le travail a été plus que bien fait côté genevois !

Alignées dans un 3-4-3 qui voit le retour de Sandy Maendly au milieu de terrain, les servettiennes débutent bien la rencontre mais ne trouvent pas la faille, notamment Marta Peiro qui dispose de trois bonnes opportunités durant ce premier acte mais qui ne parvient pas à trouver la faille. Malgré ces opportunités, ce sont Paula Serrano et Amira Arfaoui qui auront les meilleures occasions durant cette première mi-temps : la première touchera la transversale sur coup franc puis c’est l’ex-bâloise qui verra sa reprise juste avant la pause terminer dans les étoiles alors qu’elle se trouvait en position idéale. Ces 45 premières minutes ont été marquées par l’engagement physique important des rhénanes qui écoperont de trois avertissements dont un qui avait le poids d’un rouge… Malgré cette tactique et le soutien des ultras bâlois qui se situaient sur le parking surplombant le stade (le match se jouant à huis-clos), ce sont les genevoises qui sont devant aux points mais pas au score.

La rencontre va tourner dans le sens des visiteuses directement au retour des vestiaires : nous sommes à la 49e minute et Arfaoui se fait faucher dans les seize mètres par Güttermann. Le penalty semble très généreux mais la capitaine Sarrasin n’en a cure et trompe Tschudin pour l’ouverture du score pour sa troisième réalisation cette saison. Ce 1-0 va pousser les Grenat à vouloir doubler la mise et elles y sont proches lorsque Maendly tente sa chance aux 20 mètre mais son tir frappe l’équerre des buts adverse. Le but du break va intervenir à la 64e minute sur un centre de Spälti mal dégagé par Marion Rey. Son dégagement atterri dans les pieds de Lagonia qui reprend instinctivement et voit se reprise toucher le montant avant de franchir la ligne. Servette a fait le plus dur et montrer que le match à Zürich n’était qu’un accident mais le meilleur reste à venir dans cette partie. Alors qu’il reste une minute dans le temps réglementaire, les servettiennes se dégagent sur un corner adverse et le cuir parvient à Léonie Fleury qui s’avance jusqu’au rond central. Voyant la gardienne adverse bien avancée, elle tente le lbo et marque certainement le but de la saison. Avec cette victoire 3-0, les genevoises prennent déjà une avance de sept points sur leur adversaire du soir et gardent le matelas de trois unités sur le FCZ.

FC Basel 1893 – Servette FC Chênois Féminin 0-3 (0-0)

Sportanlagen St. Jakob, Bâle, huis-clos. Arbitre : Mme Paita.

Buts : 49e Sarrasin (pen.) 0-1, 64e Lagonia 0-2, 89e Fleury 0-3.

FC Basel 1893 : Tschudin – Bunter (56e Horning), Güttermann (60e Schmid), Huber, Rey (cap.) – Mayr, Xhemaili – Saoud (73e Merazguia), Hoti, Fockers – Surdez. Entraîneur : Sébastien Bader,

Servette FC Chênois Féminin : Thalmann – Soulard, Abbé, Spälti – Serrano, Maendly, Hurni, Lagonia – Sarrasin (cap.) (91e Duclos), Arfaoui (67e Fleury) – Peiro (94e Tufo). Entraîneur : Eric Sévérac.

Avertissements : 24e Sarrasin, 26e Mayr, 28e Bunter, 35e Hoti, 70e Maendly.

Le résumé de la rencontre :

AWSL: Basel – Servette 0:3

+++ HIGHLIGHT-VIDEO +++FC Basel 1893 – Servette FCCF 0:3⚽ Maeva Sarrasin (0:1)⚽ Alyssa Lagonia (0:2)⚽ Léonie Fleury (0:3)#day5 #axawomenssuperleague #awsl #newera

Gepostet von Swiss Women's Football am Samstag, 12. September 2020

Crédits photo : Servette FC.

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR