Quel dommage ! Malgré la belle dynamique de ces dernières semaines et la qualification en quart de finale des playoffs face à Aarau, le Servette FCCF s’est complètement raté pour sa première manche de la demi-finale samedi dernier en s’inclinant 2-0 face à Bâle.

En déplacement en Suisse-allemande, les Grenat ont raté leur rendez-vous en grande partie à cause d’une première mi-temps insipide. Il faut dire que celle-ci n’a pas démarré de la meilleure des façons car dès la 2ème minute, Imane Saoud ouvrit la marque à la suite d’une contre-attaque rondement menée par Julia Matuschewski. Excellente hier soir, la Française s’avère un atout de choix pour donner l’espoir au FC Bâle de se qualifier pour la finale des playoffs d’AXA Women Super League. Elle a d’ailleurs été d’un opportunisme cinglant en saisissant toutes les occasions offertes par un Servette FCCF complètement désorganisé en défense et peu inspiré en attaque.

Dès lors, la numéro 10 rhénane ne s’est pas fait prier pour doubler la mise à la 14ème minute à la suite de cafouillage dans la surface de réparation impliquant notamment Amandine Soulard et Thais Hürni. Très remontée, la défenseure suisse semblait d’ailleurs très remontée à la mi-temps de la piètre prestation de son équipe au micro de la RTS : « On n’est pas du tout dedans, on se fait marcher dessus (…), on ne gagne pas nos duels, on n’arrive pas à faire des passes. C’est vraiment une première mi-temps de merde, il faut vraiment qu’on se réveille ».

Voilà qui est dit.

Une deuxième mi-temps bien plus réjouissante

Ensuite, les joueuses d’Éric Sévérac n’ont étonnement pas réagi alors que leur force mentale vue en deuxième partie de saison aurait pu faire pencher la balance avant la pause. Heureusement, la deuxième mi-temps aura été plus digne, mais les diverses phases offensives menées par les Servetiennes n’auront finalement rien donné. On pense notamment à cette tête d’Ortiz qui aurait pu terminer au fond des filets avec un peu plus de réussite (71e). Mais la gardienne bâloise Wölfle, 17 ans tout de même, était souvent aux aguets pour repousser les offensives servetiennes. Impressionnant à son âge !

Évidemment, tout n’est pas à jeter de cette rencontre. Il y a eu des occasions nettes, et une envie de bien faire en deuxième partie de match. Dans tous les cas, il faudra surtout éviter aux Genevoises de reproduire le spectacle proposé en début de rencontre, au risque de voir le FC Bâle se qualifier pour la finale qui se jouera le 6 juin au Stade de la Tuilière à Lausanne. Mais avant de penser à soulever une nouvelle fois la coupe pour les coéquipières de Sandy Maendly, il faudra batailler dur face aux Rhénanes le samedi 28 mai à 20h dans l’habituel Stade de la Fontenette.

Photo: Adrien Schweizer

FC Basel Frauen – Servette FCCF 2-0 (2-0)

Lieu : Sportanlange St. Jakob (Basel).

FC Basel : Wölfle ; Bédard, Rey, Huber (c), Szenk ; Markou, Hoti, Kaiser ; Saoud (77e Merazguia), Pilgrim (57e Buser); Matuschewski (77e Surdez). Entraîneuse : Danique Stein

SFCCF : Pereira ; Mendes, Spälti, Hürni, Soulard (74e Schnider) ; Nakkach, Maendly (c), Ortiz (73e Serrano) ; Bourma (62e Fleury), Padilla (62e Sebayang) ; Jade (83e Peiro). Entraîneur : Éric Sévérac.

Buts : Saoud (2e, 14e)

Avertissements : Bourma (11e), Maendly (80e), Serrano (86e)

Servettiens.ch

FREE
VIEW