Après avoir enfin décroché sa première victoire en championnat, Servette veut poursuivre sur sa lancée et voudra ramener quelque chose de son déplacement à Bâle ce samedi à 19h face à un équipe qui aura très probablement la tête à son match de C1 le mardi suivant.

La rencontre :

Bâle – Servette : un choc qu’on aurait pu qualifier des extrêmes tant le parcours des deux clubs a été diamétralement opposé depuis le début du siècle, permettant au FC ASF de dépasser nos Grenat aux nombres de titres de champion (merci Novartis d’avoir mis les pépettes mais Servette repassera bientôt devant vous verrez) mais au vu de leur position au classement, cette rencontre est ZE MATCH de cette 4e journée de Super League. Le nouveau Poulidor du foot Suisse semble vivre une période compliquée depuis la fin de leur règne, en témoigne leur défaite ce mardi au Joggeli face au LASK, club autrichien au palmarès aussi drôle que Constantin au volant de sa Ferrari jaune. De là à dire que Servette peut s’imposer dans l’arène qui aura vu la plus belle remontada du football helvétique, il n’y a qu’un pas mais savez-vous de quand date la dernière victoire dans la ville du Dreiländereck ? Le 25 octobre… 1998 ! Autant dire que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître (paix à ton âme Charles) ce que c’est de voir Servette gagner au Parc Saint – Jacques. Les genevois s’etaient imposés 2-0 grâce à un doublé de Franck Durix et si vous connaissez un minimum l’histoire du club, vous savez ce qu’il s’est produit en fin de saison (dédicace aux pêcheurs).

L’adversaire :

L’ex-octuple champion de suite a débuté sa saison par deux succès et une défaite. Les premiers trois points ont été décrochés sur la pelouse de la ferme de Tourbillon, en profitant des cadeaux de noël avant l’heure de leurs adversaires du soir. Puis c’est la déroute face au Servette FC 2 (avec Guillemenot, Kutesa et Rüfli) à domicile qui plus est, avant une réaction à Thoune. Parallèlement, le FC Novartis a franchi le 2e tour de qualif de la Ligue des gros billets en réalisant l’exploit d’éliminer le PSV Eindhoven. Toutefois, ils ont fait tout juste face au LASK en se faisant balader sur leur terrain et en se compliquant la tâche pour le match retour mais sinon c’est bien l’Europa League aussi. Autre bonne nouvelle : le meilleur topscorer de l’équipe (deux buts et deux assists) Albian Ajeti a décidé que couper des citrons sur le banc du London Stadium était mieux pour sa carrière que de continuer à scorer pour le FC Basel et bien évidemment l’argent n’est pas un critère (son futur salaire annuel de 3M, c’est des cacahuètes).

La dernière rencontre :

Le dernier déplacement dans l’antre des Rotblau ne fut pas un grand souvenir pour les servettiens. Le 12 mai 2013, Servette fut surclassé par les bâlois 2-0 grâce à des buts de Dragovic et Stocker, qui sera ce samedi l’un des survivants de cette rencontre avec Fabian Frei et Christopher Mfuyi. Le bilan des 9 derniers affrontements ne parle pas en faveur de notre équipe : 1 victoire, 1 nul et 7 défaites. La seule partie victorieuse est celle du 20 mai 2012 à la Praille sur la marque de 2-1, Servette réussissant à faire ce que Manchester United n’avait pas réussi à faire cette saison-là : battre le FC Streller.

Servette peut s’emparer de la deuxième place voire plus si le scénario est favorable en cas de victoire, c’est pourquoi il faut un soutien massif pour pousser l’équipe et gagner la bataille (à la voix bien entendu) des tribunes !

Alexandre Rossignol

Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR