Nordiskfootball.fr : ” Servette ? Pas un bon tirage ”

Nordiskfootball.fr : ” Servette ? Pas un bon tirage ”

Alors que Servette ira défier les Norvégiens de Molde lors du deuxième tour qualificatif de la  Conference League, nous avons interviewé Nicolas Chartrin, rédacteur en chef du site www.nordiskfootball.fr qui traite de l’actualité du football nordique et donc du futur adversaire européen des Grenat.

Salut Nicolas et merci d’avoir accepté notre invitation ! Tout d’abord, comment est-ce qu’on se retrouve à traiter l’actualité des clubs Suédois, Norvégiens, des Féroé et même du Groenland (!) ?

Ah oui bah voilà on rentre direct dans le vif du sujet ! 

Passion des pays nordiques de bases, voyages jeunes et passion du football. Pas ou très peu traité en France et envie de vouloir le mettre en avant et d’abord de le découvrir !

On a toujours le préjugé que dans le football « du Nord » est avant tout un football physique. C’est vrai ?

Oui, ça se comprend, cela a longtemps été le cas en sortant surtout des joueurs physiques bons de la tête et dans les duels mais pas les plus doués balle au pied et techniquement. Mais cela évolue quand on voit des Martin Ødegaard, Alexander Isak, Dejan Kulusevski, Mikkel Damsgaard. La nouvelle génération nordique en football a du ballon et est de plus en plus technique. 

Après, concernant le style de jeu, on reste tout de même encore beaucoup sur des 4-4-2 à plat avec une mentalité surtout défensive comme on le voit à l’Euro avec la Suède et la Finlande, ce qui ne vient pas valoriser ses nations… Mais en regardant le Danemark par exemple, on voit que c’est possible de produire du beau jeu pour une nation nordique et en clubs c’est aussi souvent le cas certains tentent malgré les écarts de budget en Coupe d’Europe, avec Östersund en 2017/2018 qui s’est hissé jusqu’en 16e d’Europa League face à Arsenal en jouant ou même Molde l’année passée, battu seulement en 8es de la C3.

Très joli une-deux ! Molde sera l’adversaire de Servette en Conference League ! C’est un bon tirage ?

Haha merci !

Pas vraiment, je ne connais pas assez Servette mais j’ai pu voir que vous aviez terminé 3e du championnat suisse l’an passé et que vous aviez perdu de peu face à Reims (1-0).

Comme entrée en lice dans cette compétition, on s’attendait forcément à un tirage plus abordable pour Molde, ce qui sur le papier n’a pas l’air d’être le cas. Je pense que c’était le pire tirage possible pour les deux équipes mais ça promet une belle opposition avec le retour des matchs aller et retour !

Après oui du coup Molde sort d’une belle dernière campagne européenne et aura l’avantage d’être en plein championnat. Ils sont réguliers désormais avec des internationaux donc ils seront quand même en confiance et normalement favoris pour moi.

De combien est estimé le budget d’un club comme Molde ?

Aux environs des 8-12M€ de ce que j’avais lu. Ils étaient le second plus gros budget de Norvège derrière Rosenborg mais ils ont un riche propriétaire qui a fait fortune avec la pêche et qui a bien aidé à faire progresser le club.

Sportivement, quelles sont les principales forces de cette équipe ? Y a un joueur à surveiller particulièrement ?

Une bonne ossature d’équipe avec peu de départs avant cet été possiblement et un équilibre à chaque poste. Il n’y a pas vraiment de points faibles à un poste particulier. Ils évoluent au sein d’un 4-2-3-1 bien maîtrisé et équilibré, chaque joueur sait ce qu’il doit faire. Les latéraux ont notamment un gros rôle où ils prennent bien leur couloir et ont un gros apport offensif, avec notamment une belle qualité de centre pour le bon jeu au corps et de tête du buteur Ohi Omoijiuanfo.

Le meilleur joueur reste encore Magnus Wolff Eikrem, le meneur de jeu et capitaine. C’est lui qui dicte le jeu offensif, vraiment un bon joueur de ballon qui tire les coups de pieds arrêtés. Passé par la réserve de Manchester United, Cardiff en Premier League notamment, il n’a pas eu la carrière escomptée et a surtout évolué au sein de son club formateur.

Molde sera en plein championnat alors que Servette n’aura pas encore retrouvé tous ses automatismes…

Oui physiquement Molde sera bien mieux préparé et cela peut grandement jouer, je pense. Le championnat norvégien se termine en décembre et la trêve dure jusqu’à début février avec des amicaux, là Molde a pu disputer en plus 4 matchs européens avec les 16es et 8es. Le championnat a repris en mai (normalement en avril en temps normal mais avec situation décalé d’un mois) et ils auront eu le temps de disputer 14 journées avant la double confrontation contre Servette donc en plein milieu du championnat.

Après le risque est avec le rythme assez soutenu d’avoir des pépins physiques pour certains joueurs, il arrive que les matchs de championnat soient tous les 3-4 jours et la profondeur d’effectif n’est pas si grande.

Tu as quelques bons conseils à donner pour les Servettiens ?

Je dirais que défensivement, ils sont prenables :  on l’a vu face aux fortes oppositions la saison dernière, notamment Arsenal qui a planté 7 buts en 2 matchs contre eux ou Hoffenheim et Granada voir même lors du barrage de LDC face à Ferencvaros avec 3 buts encaissés à l’aller.

Elle peut facilement être prise de vitesse et pas toujours rassurante, notamment Sheriff Sinyan, pas toujours parfaitement concentré. C’est un poste qui pose problème aussi au niveau de la rotation où on n’y a pas de grandes solutions, le taulier Stian Gregersen est d’ailleurs sorti récemment sur blessure.

Après sur les couloirs aussi avec des latéraux offensifs, il peut facilement y avoir des espaces aussi.

Et enfin si les supporters peuvent se déplacer d’ici ce match, est-ce que tu as une ou deux adresses à conseiller du côté de Molde ?

Déjà le stade l’Aker Stadion est vraiment top ! J’espère vraiment que vous pourrez vous déplacer. Moderne et super bien situé entre les fjords et la mer.

Après, il y a des bons bars dans le centre, et même à côté du stade.

Et sinon si vous avez du temps, je vous conseille la cathédrale, le “Molde Panorama” avec une colline à gravir à pied pour avoir une superbe vue plongeante sur toute la ville. Il y a aussi le musée Romsdal qui permet de voir des maisons reconstituées de l’époque notamment vikings. Un bon déplacement à prévoir !

L’interview de Massimo Lorenzi, rédacteur en chef de RTS Sport

L’interview de Massimo Lorenzi, rédacteur en chef de RTS Sport

“𝙊𝙣 𝙖 𝙙𝙚́𝙘𝙞𝙙𝙚́ 𝙙𝙚 𝙣𝙚 𝙥𝙖𝙨 𝙚𝙣𝙩𝙧𝙚𝙧 𝙙𝙖𝙣𝙨 𝙡’𝙖𝙗𝙨𝙪𝙧𝙙𝙞𝙩𝙚́ 𝙙𝙚 𝙘𝙚𝙩𝙩𝙚 𝙨𝙪𝙧𝙚𝙣𝙘𝙝𝙚̀𝙧𝙚 𝙛𝙤𝙡𝙡𝙚 𝙖𝙪𝙩𝙤𝙪𝙧 𝙙𝙚 𝙡𝙖 𝙇𝙞𝙜𝙪𝙚 𝙙𝙚𝙨 𝘾𝙝𝙖𝙢𝙥𝙞𝙤𝙣𝙨”

En cette semaine de finales de Coupe d’Europe, entretien avec le numéro 1 chez RTS Sport qui nous parle des droits TV des Coupes Européennes.

EGALEMENT DISPONIBLE SUR

Servette-St. Gall | L’avant-match avec Sébastien Fournier

Servette-St. Gall | L’avant-match avec Sébastien Fournier

Cette fois le grand moment est arrivé! Après avoir éliminé Vevey et Kriens dans la souffrance, Servette a rendez-vous avec son histoire face au FC St-Gall! La Coupe de Suisse étant particulière, il était logique d’en discuter avec Sébastien Fournier qui a notamment gagné la Coupe de Suisse avec Servette et Sion mais aussi avec Stuttgart en 1997.

La difficulté et la qualité d’un parcours d’une équipe se forgent dans les victoires difficiles. Si Servette a passé les embûches de Vevey et Kriens, il l’a fait en souffrant les deux fois, une caractéristique de gagnant « Quand le chemin est difficile c’est souvent là que tu gagnes! Avec Stuttgart nous avions gagné deux matchs lors de la séance des tirs au but! ». Avant de penser à soulever la Coupe, les Grenat devront passer St.Gall. « St-Gall ne refuse jamais le jeu! C’est très direct et offensif comme style de jeu, ils vont essayer de prendre Servette à la gorge ».

Si un club comme le FC Sion a fait de la Coupe une spécialité, quelles sont les qualités pour brandir le fameux trophée? Sébastien Fournier nous livre quelques secrets: « Il faut beaucoup d’énergie et savoir gérer ses émotions. Les joueurs d’expériences comme Gaël Clichy sont très importants dans ce genre de rendez-vous ».

Servette affronte Saint-Gall avec un jour de récupération en moins, l’ex international est affirmatif « Avoir joué contre YB a pompé de l’énergie mais dans les têtes, gagner contre YB ça fait un bien fou dans la tête ça équilibre un peu les choses ». 

Gaëlle Thalmann : ” Le poste de gardien m’a tout de suite attiré ”

Gaëlle Thalmann : ” Le poste de gardien m’a tout de suite attiré ”

Plus de 80 sélections en équipe nationale, une expérience en Italie et en Allemagne ponctuée à chaque fois par un titre de champion en plus d’une participation à la Coupe du monde et à l’Euro : Gaëlle Thalmann est un nom dans le football féminin helvétique. Elle a accepté de revenir à notre micro sur ce poste particulier qu’est celui du gardien de but.

LE PODCAST

EN VIDEO

EGALEMENT DISPONIBLE SUR :

     SPOTIFY

 SOUNDCLOUD

      ITUNES

En direct
Hors Ligne
Holler Box
Servettiens.ch

GRATUIT
VOIR