Oui au Pré-du-Stand le 24 novembre !

Oui au Pré-du-Stand le 24 novembre !

Comme vous l’avez très souvent vu ces derniers temps, le club ainsi que de nombreux acteurs sont en campagne pour que la votation du 24 novembre sur le Pré-du-Stand soit acceptée. Mais au juste, en quoi consiste-t-elle ? Explications dans la vidéo ci-dessous :

Le président Didier Fischer s’est même exprimé sur la Chaîne officielle du club :

Et nombreuses sont les personnalités à avoir voulu faire passe un message en faveur de la votation

Inutile de présenter Monsieur Michel Pont, figure emblématique du foot genevois
L’ex-international Patrick Müller oeuvre encore au sein de l’académie du Servette FC.
Capitaine Sauthier dit oui également au Pré-du-Stand !
Le coach Alain Geiger soutient également le projet.
La joueuse et également internationale du Servette FCCF prend également position sur le sujet.

Nous vous invitons également à vous rendre sur le lien ci-dessous si vous souhaitez avoir de plus amples informations :

http://www.oui-au-pre-du-stand.ch

Mais n’oubliez pas que le 24 novembre, il faut voter OUI au Pré-du-Stand !

Alexandre Rossignol

Servette FC M-21 – Signal Bernex 3-0 (1-0) : à 90 minutes de réaliser une première phase parfaite !

Servette FC M-21 – Signal Bernex 3-0 (1-0) : à 90 minutes de réaliser une première phase parfaite !

Le samedi 2 novembre, l’équipe des M-21 du Servette FC se déplacera du côté de Monthey avec deux objectifs en tête : continuer à engranger des points et terminer une phase aller avec 39 points sur 39 possibles ! Pour être à deux mi-temps de réaliser cet exploit, les jeunes Grenat devaient se débarrasser du Signal-Bernex, qui avait posé des problèmes au FC Thoune en Coupe de Suisse lors du 1er tour.

Privés de Tamfutu (convalescent) et Azevedo (suspendu) mais pouvant compter sur les renforts de la première équipe (Busset, Severin et Souici), les hommes d’Ursea prennent possession du ballon mais sa domination reste stérile. La faute au système du 5-4-1 utilisé spécialement ? Probablement mais toujours est-il que les bernésiens ont toutes les peines du monde à récupérer le ballon.

Malgré la qualité devant, c’est bien un défenseur, en l’occurrence Magnin, qui va ouvrir le score à la 21e minute sur un but qui ressemble à celui inscrit par Fabian Schär en Irlande en septembre dernier. Un goal qui permet aux jeunes pousses servettiennes d’éviter de douter trop longtemps et d’être devant à la pause.

Après un rapide passage aux vestiaires, c’est une équipe beaucoup plus entreprenante qui revient, certainement boostée par l’entrée de Bendimered à la place d’un transparent Martial. Pourtant, c’est Bernex qui est proche de l’égalisation et il faut un bel arrêt d’Omeragic à l’heure de jeu pour maintenir Servette devant. Un arrêt décisif car 5 minutes plus tard, sur une belle passe en profondeur, Ajdini pique son ballon pour le but du break. Signal Bernex accuse le coup et ne semble plus vraiment dans la partie. Les leaders Grenat vont alors tenter de marquer le 3e et c’est ce qui arrive à la 91e lorsqu’Ajdini est encore à la conclusion sur une belle action collective. 3-0, le compte est bon. Il ne reste plus qu’une rencontre pour conforter les 11 points d’avance voir même augmenter l’écart avant la longue trêve qui durera jusqu’à la mi-mars.

SERVETTE FC M-21 – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON  3-0 (1-0)
Stade de Balexert

Buts : 21e Magnin 1-0, 65e Ajdini 2-0, 91e Ajdini 3-0.

Servette : Omeragic; Holcbecher (cap.) (73e Vidakovic), Vouilloz, Magnin, Severin, Busset (73e Monteiro); Martial (46e Bendimered), Guérin, Souici, Ajdini; Haliti.
Entraîneur : Adrian Ursea

Bernex : Fontaine; Boma, Trifiletti, Braz, Bastos; Sthioul (65e Yahoui), Marchetti (72e Degola), Lopes (46e Moreira); Rudaz, Noverraz (62e Mboli); Tato.
Entraîneur : Yves Miéville

Avertissement : 85e Yahoui.

Alexandre Rossignol

Plus rien n’arrête les M21 servettiens (Proxifoot.ch)

Plus rien n’arrête les M21 servettiens (Proxifoot.ch)

Largement vainqueurs de Collex (8-1), les joueurs d’Adrian Ursea n’ont toujours pas laissé échapper le moindre point cette saison. La 1ère ligue leur tend les bras. Déjà.

Cela fait longtemps qu’on l’attendait, une saison comme celle-ci, du côté de Balexert. Voilà 10 saisons que les M21 grenat sont en 2ème ligue interrégionale et, aussi surprenant que cela puisse paraître, ils n’ont pas encore pu goûter à la 1ère ligue. Mais cela risque de cesser au printemps prochain. Avec un parcours parfait –11 victoires en 11 journées– et désormais 11 points d’avance sur son dauphin Saint-Prex, on ne va pas se mentir : on voit mal la réserve servettienne passer à côté d’une ascension en 1ère ligue. D’autant plus que la maîtrise affichée à chaque sortie impressionne toute la 2ème ligue inter. La dernière en date, dimanche contre Collex, n’a souffert d’aucune contestation avec un score sans appel : 8-1.

Ursea, l’exigence qu’il manquait

L’arrivée d’Adrian Ursea cet été n’est pas étrangère à ces performances. Le Roumain, ancien joueur professionnel et récemment adjoint de Lucien Favre à Nice, a apporté avec lui le professionnalisme et l’exigence nécessaires pour mener à bien l’objectif promotion que s’est fixé le club « dans un court terme », comme annoncé depuis plusieurs années mais sans jamais vraiment se concrétiser. Cette année semble donc la bonne pour le très exigeant Ursea, véritable aboyeur de bord de terrain qui ne se satisfait pas du résultat. Une circulation fluide et rapide, des touches de balle réduites, une récupération du ballon rapide, des choix simples… voilà certains des points sur lesquels il vocifère à outrance. Et ses joueurs le lui rendent bien.

Adrian Ursea

Glodie Tamfutu nous avait dit cet été avant la reprise du championnat que « nous savons que nous devons monter, mais cela passera avant tout par le jeu ». Les choses vont sur des roulettes pour le moment, autant pour lui que pour l’équipe. Le numéro 9 grenat a fait preuve d’un sang froid chirurgical en inscrivant trois buts au gardien-président Mehdi Derouazi qui, du haut de ses 42 ans, était en charge de défendre les cages collesiennes suite à l’absence de la recrue estivale Osni Mutombo. Azevedo, Ajdini, Magnin (penalty), Guerin et Haliti ont été les autres buteurs locaux dans un match presque à sens unique où le terrain synthétique a favorisé une rapide circulation du ballon des jeunes grenat.

« Il faut se nourrir de matchs comme ça pour progresser »

Collex a certes eu ses opportunités, dont le but lointain de Ntede pour sauver l’honneur à 5-1, mais la formation d’Yves Miéville n’avait pas les armes pour rivaliser face à cette jeune équipe. Le coach collesien résumait simplement : « Ils avaient plus de dynamisme, plus de vitesse, plus de qualité. Tactiquement, on était pas vraiment dans le coup, on a mal géré certaines transitions, on a perdu des ballons là où il ne fallait pas ».

Ce score lourd de 8-1 ne vient cependant pas entacher une saison plus qu’honorable des Chevaliers, qui restent dans le coup pour le podium. « Le résultat ? Nous, c’est soit tout bien, soit tout mal, on a un peu de peine à trouver l’entre-deux, préfère plaisanter Miéville. Il faut se nourrir de matchs comme ça pour progresser. Si on peut une fois finir dans les trois premiers, ce serait sympa, le championnat est assez ouvert à part la première place. Il faut qu’on arrive à garder une certaine régularité en évitant de passer à travers tous les trois matchs pour tout recommencer à zéro »

Pour Servette, le trône de leader est chaque semaine de plus en plus confortable car les poursuivants perdent des points tous les week-ends. C’est donc logiquement que les Grenat s’envolent avec 11 points d’avance. Il est désormais impossible pour eux de ne pas se projeter, même si, malheureusement, Adrian Ursea refuse de parler à la presse et interdit également à ses joueurs de le faire. Bernex et Monthey sont les deux derniers obstacles de cette première partie de saison rêvée. Parviendront-ils à faire le premier tour parfait ?

Tamfutu frappe trois fois et porte son total à 11 cette saison

SERVETTE FC M21 – FC COLLEX-BOSSY  8-1 (3-0)
Stade de Balexert

Buts : 7′ Tamfutu 1-0, 29′ Tamfutu 2-0, 41′ Azevedo 3-0, 50′ Ajdini 4-0, 59′ Ntede 4-1, 61′ Tamfutu 5-1, 67′ Guerin 6-1, 70′ Magnin (P) 7-1, 80′ Haliti 8-1

Servette (4-2-3-1) : Castanheira – Monteiro, Vouilloz, Magnin, Busset (46′ Mazzolini) – Holcbecher © (62′ Vidakovic), Guerin (75′ Martial) – Bendimered, Azevedo, Ajdini – Tamfutu (71′ Haliti).
Entraîneur : Adrian Ursea

Collex (4-4-2) : Derouazi – Pasche (71′ Parigini), Roca, Izquierdo ©, Ferreira – Schedler (63′ Albanese), Turner, Ntede (71′ Sposito), Ayete – Jung (75′ Azevedo), Mbaye.
Entraîneur : Yves Miéville

Avertissements : Azevedo (Servette) ; Roca, Ntede, Jung, Albanese (Collex)
Expulsions : 68′ Roca (Collex, second avertissement) ; 85′ Azevedo (Servette, second avertissement)

Article rédigé par Maikel

Photos : Ian Vaney

Servette FC M-21 – FC Saint-Maurice 5-0 (4-0) : un monde d’écart

Servette FC M-21 – FC Saint-Maurice 5-0 (4-0) : un monde d’écart

A défaut d’avoir pu gagner la veille à Neuchâtel, nous avons pu voir une victoire servettienne en ce premier week-end d’octobre et c’est du côté du Stade de Balexert qu’il fallait être.

Avec pas moins de 3 renforts de la première équipe ( voir 4 en comptant le 3e gardien Castanheira qui est titulaire avec la seconde garniture), c’est une équipe réserve bien renforcée qui a disposé assez facilement de l’avant-dernier Saint-Maurice 5-0, le travail ayant déjà été fait en 1ère mi-temps.

Le festival débute à la 9e minute lorsque Steven Lang exécute un superbe coup-franc et se poursuit quatre minutes plus tard lorsque Azevedo, présent dans le groupe la veille, effectue un tir en pivot et trompe le gardien adverse. Les jeunes pousses sont au-dessus de leurs opposants mais ceux-ci vont avoir une opportunité de réduire le score en obtenant un penalty à la 20e minute. Occasion ratée car Castanheira détourne le tir à 11 mètres. Double regrets pour les valaisans car 180 secondes plus tard, Iapichino (aligné comme… milieu droit !) est à la réception d’un centre de Busset pour le 3e.

Lang ira aussi de son doublé juste avant le coup de sifflet pour annoncer la pause. 3e but déjà pour celui qui n’a plus joué avec les A depuis 1 an. Au retour des vestiaires, Tamfutu clôturera la marque à la 55e minute et Busset ainsi que Iapichino en profiteront pour sortir 3 minutes plus tard. Steven Lang fera de même à vingt minutes du terme. Malgré un relâchement en fin de rencontre, les U21 garderont leur cage inviolée et remporter leur neuvième succès en autant de rencontres !

Servette FC M-21 – FC Saint-Maurice 5-0 (4-0)
Stade de Balexert.
Buts : 9e Lang 1-0, 13e Azevedo 2-0, 24e Iapchino 3-0, 45e Lang 4-0, 55e Tamfutu 5-0.
Servette: Castanheira; Monteiro, Vouilloz, Magnin, Busset (58e Mazzolini); Iapichino (58e Ajdini), Guérin, Holcbecher (cap.), Lang (69e Bendimered); Azevedo (63e Martial), Tamfutu. Entraîneur : Adrian Ursea
Saint-Maurice: Saillen (cap.); Vogel, Baqueiro, Bajrami, Haas; Donnet; Afonso (51e Same Epee), Cotter, Burion, Amorim (61e Teixeira); Ngamiaka. Entraîneur : David Orlando
Avertissements: 9e Donnet, 72e Baqueiro.

Alexandre Rossignol

Servette M21 seul leader après un départ parfait (Proxifoot.ch)

Servette M21 seul leader après un départ parfait (Proxifoot.ch)

Servette M21 seul leader après un départ parfait (Proxifoot.ch)

En arrachant la victoire dans le temps additionnel à Saint-Prex ce samedi (3-4), les joueurs d’Adrian Ursea ont réussi la passe de six pour passer seuls en tête du championnat.

Suite à cinq victoires d’affilée en 2ème ligue inter -dont 3 contre des Genevois- les jeunes servettiens se rendaient au canton de Vaud pour tenter de passer un cap contre Saint-Prex, autre équipe ayant été reçue cinq sur cinq lors de ses premières sorties. Face à la meilleure attaque du championnat jusque-là -22 buts marqués en cinq rencontres- les Grenat n’avaient pas à rougir, car eux vantaient la meilleure défense avec seulement cinq buts encaissés. Pourtant, c’est sur le plan offensif que Servette M21 a fait la différence samedi soir.

Très vite, les protégés d’Ursea ont ouvert le score grâce à Guerin, mais le meilleur buteur des locaux, Joulin, a répondu un peu moins de vingt minutes plus tard et a engagé un duel à distance avec le milieu de terrain grenat. En effet, les deux premiers buteurs ont remis ça: Guerin a permis à Servette de reprendre la course en tête deux minutes après le but du 1-1, mais ce diable de Joulin -12ème but en 6 rencontres- a de nouveau mis les compteurs à zéro à la moitié de la seconde période (67′, 2-2). Pire encore pour les visiteurs, l’ancien attaquant et capitaine de Monthey Dessarzin a donné l’avantage aux locaux quelques minutes plus tard (71′ 3-2).

C’est à ce moment-là que les Servettiens ont prouvé qu’ils avaient les épaules pour jouer les premiers rôles cette saison. Azevedo -86ème minute- et Magnin -sur pénalty dans le temps additionnel- ont permis à leur équipe de réussir une parfaite opération. Forts mentalement et lucides jusqu’au bout, les Grenat repartent donc de Saint-Prex avec une très précieuse sixième victoire qui leur vaut la première place du championnat en solitaire. Les prochains rendez-vous des M21 de Servette contre Conthey et à Morges -deux équipes occupant la deuxième partie du classement- pourraient leur permettre de renforcer ce statut de leader, mais gare à ne pas être trop euphorique, car la saison est encore très longue.

FC AMICAL SAINT-PREX – SERVETTE FC M-21 3-4 (1-2)

Buts: 6′ Guerin 0-1, 25′ Joulin 1-1, 27′ Guerin 1-2, 67′ Joulin 2-2, 71′ Dessarzin 3-2, 86′ Azevedo 3-3, 90+3′ Magnin (P) 3-4.

Photo: Stéphane Eursels

Rédaction : Giacomo Notari

Servette frappe fort d’entrée (Proxifoot)

Servette frappe fort d’entrée (Proxifoot)

Pour leur première sortie, les jeunes servettiens ont largement pris le meilleur sur une équipe veyrite encore loin de sa forme optimale (3-0).

Pour l’ouverture de la saison de 2ème ligue inter, le stade de Balexert accueillait déjà un premier derby. Veyrier rendait visite à la seconde garniture du Servette FC pour un affrontement qui promettait bien du spectacle entre deux formations programmées à jouer le haut du tableau. Les hommes de Daniel Villa étaient attendus pour leur début après la surprenante seconde place acquise l’an dernier. Le capitaine Alexandre Veuthey s’était notamment montré ambitieux cette semaine à l’aube du coup d’envoi de la saison.

De leur côté, les jeunes Grenat souhaitent rejouer les premiers rôles après une dernière saison compliquée. Dans cette optique, les clefs du camion ont été transmises à l’expérimenté Adrian Ursea, assisté par le néo-retraité Alexandre Alphonse. Si la montée est un objectif avoué, c’est uniquement au travers de principes de jeu clairs que le nouveau staff espère l’obtenir.

Veyrier enchaîne les contre-temps

Le premier coup de théâtre de ce derby intervient à quelques instants du coup d’envoi. Convoqué et prévu dans le onze de départ, Jordan Buchs, arrivé cet été de Meyrin, apprend qu’il ne pourra finalement pas disputer le match à cause d’une suspension. « Nous avons appris la nouvelle peu avant le début de la rencontre, avoue l’entraîneur Daniel Villa. Nous avons dû trouver une solution en urgence et c’est notamment pour cela que nous avons aligné Innaurato arrière gauche ». 

Les problèmes des visiteurs ne s’arrêtent pas là. A l’entame de la seconde période, les Verts ont déjà dû réaliser deux changements à cause de pépins physiques. Röthlisberger et Innaurato ont laissé leur place à Cardoso et Cerrutti. « Ce n’était clairement pas un scénario idéal pour nous », explique un Daniel Villa frustré par les événements.

Concernant la rencontre, les locaux réalisent un premier quart d’heure de toute beauté. Ils monopolisent le ballon et mettent par deux fois en danger l’arrière garde veyrite. D’abord Tamfutu sur un coup de tête qui passe à côté puis une seconde sur un face à face manqué de ce même Tamfutu qui échoue devant la bonne sortie de Guenat. 

Le défenseur Magnin s’est montré décisif derrière comme devant.

La suite est plus équilibrée même si Servette continue de prendre le jeu à son compte. Les visiteurs sortent tout de même la tête de l’eau et sont tous proches d’ouvrir la marque sur une frappe sublime de Taddeo qui vient frôler la lucarne des buts de Castanheira. Teicher est également à deux doigts de marquer de la tête mais les deux équipes rejoignent finalement les vestiaires sur ce score nul et vierge.

Le mauvais réflexe de Taddeo 

Alors que la seconde période est repartie sur les mêmes bases, il faut attendre les 20 dernières minutes pour que la partie s’emballe. Sur un cafouillage dans la surface des visiteurs faisant suite à un corner, Guenat maitrise mal sa sortie et Ajdini en profite pour le lober. Sur la ligne, Taddeo réalise une parade réflexe rappelant un certain Suarez face au Ghana lors de la Coupe du Monde 2010. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas et indique le point de pénalty tout en excluant le numéro 10 de Veyrier. 

Magnin prend ses responsabilités et ne tremble pas en plaçant le ballon hors de portée de Guenat (71′ 1-0). Galvanisés par cette ouverture du score, les Grenat ne s’arrêtent pas en si bon chemin et creusent rapidement l’écart. Tamfutu tente sa chance de loin et envoie un missile qui ne laisse aucune chance au dernier rempart (74′ 2-0). Un but de grande classe pour l’attaquant servettien venant récompensé son abnégation durant l’ensemble de la rencontre. 

Bendimered sous les yeux de Taddeo, qui finira expulsé.

A cinq minutes du terme, les locaux inscriront une nouvelle réussite des pieds de l’excellent Azevedo. Le milieu de terrain profite d’une frappe de Regillo repoussée dans ses pieds pour clore définitivement les débats (84′ 3-0). Un score sévère mais mérité qui reflète parfaitement la physionomie du match entre une équipe servettienne qui a sans cesse cherché à prendre le jeu à son compte et une formation veyrite trop courte physiquement pour réellement bousculer son adversaire.

« Il reste encore beaucoup de travail »

Bien que content du résultat, Adrian Ursea se montrait critique à l’heure d’analyser la prestation de ses protégés : « Je vais vous surprendre mais je ne suis pas forcément satisfait de ce que j’ai vu aujourd’hui. Il reste encore beaucoup de travail. Cela ne fait que quatre semaines que nous travaillons ensemble et c’est normal, mais il ne faut surtout pas prendre ce résultat pour acquis. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous et notre but est avant tout de faire progresser ces jeunes et surtout qu’ils puissent maitriser ce que nous leur demandons de faire »

De son côté, Daniel Villa avouait la supériorité de son adversaire du jour mais regrettait un certain manque de préparation d’une partie de son effectif. « Il va encore nous falloir un bon mois avant d’être en pleine possession de nos moyens. Nous sommes encore très amateurs à certains niveaux. Je ne blâme personne, mais aujourd’hui il était compliqué pour nous de faire mieux. Nous espérions pouvoir repartir avec au moins un point d’ici, mais malheureusement nous ne sommes pas parvenus à garder le résultat ».

L’entraîneur veyrite tenait aussi à remettre les points sur les i : « J’ai entendu beaucoup de choses ces derniers temps comme quoi nous étions favoris où que nous pourrions aller en 1ère Ligue. Il faut vraiment arrêter avec tout cela, nous sommes Veyrier et nous ne devons pas nous voir trop beaux. Ce qui compte pour nous est de prendre du plaisir et de continuer à travailler avec humilité ».

Veyrier aura l’occasion de rebondir dans dix jours avec la réception de Bernex au Village, alors que les Grenat tenteront de faire fructifier leur succès dans une semaine avec la réception du néo-promu CS Italien.

SERVETTE FC M21 – FC VEYRIER SPORTS 3-0 (0-0)
Stade de Balexert

Buts : 71′ Magnin 1-0 (P), 74′ Tamfutu 2-0, 84′ Azevedo 3-0

Servette M21 (4-3-3) : Castanheira © – Monteiro (70′ Golay), Vouilloz, Magnin, Wieland – Maccoppi, Azevedo, Guerin (70′ Martial) – Bendimered (64′ Regillo), Tamfutu, Ajdini (80′ Oliveira).
Entraîneur : Adrian Ursea

Veyrier (4-4-1-1) : Guenat – El Zahar (75′ Zahi), Seneze, Veuthey ©, Innaurato (46′ Cerutti) – Aponte (65′ Kabasa), Paratte, Mendes, Taddeo – Röthlisberger (40′ Cardoso) – Teicher.
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : Martial (Servette) ; Röthlisberger (Veyrier)

Expulsion : Taddeo (Veyrier)

Photos : IV Sport

Article rédigé par THOMAS ARBESÚ

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial